Un bel article dans Ouest-France

Charcuterie Ollivier Ouest-France

Voici un bel article paru dans Ouest-France :

La charcuterie de Ploumilliau tourne toujours avec les recettes transmises depuis 6 générations. Une histoire de famille devenue histoire de goût.

Très réputée dans le Trégor et au-delà (les touristes en raffolent), la Charcuterie de Ploumilliau fête cette année ses 200 ans. Cette petite charcuterie avec sa déco croquignolette, ses coupes rutilantes, la nappe à carreaux rouge et blanche qui va bien, ses lampes suspendues parées de fourchettes, et la bonne odeur de cochonnaille parfumée et fumée au feu de hêtre… distille sans doute le même fumet que sous Napoléon 1er : car la maison Ollivier a été créée en 1814, par Alain Ollivier.

« On est accroché à nos racines. C’est le cœur ici » précisent Thierry et Carine Ollivier, frère et sœur actuellement aux manettes de la 6ème génération. C’est ici que les recettes se sont transmises« secrètement », de père en fils, résistant à la mode des exhausteurs de goûts. « Pas de colorants, pas de conservateurs, on ne change pas une recette qui gagne ». La charcuterie fabrique 350 kg de saucisses par jour (600 l’été), et 64 pâtés de 6 kg par jour. 40% de la production partent dans des grands et petits magasins du Trégor-Goëlo, des restaurants et des crêperies…

Après avoir été Master d’Or Européen pour le boudin de campagne et les tripes et Master d’Argent pour le pâté de tête persillé, Thierry a été élevé au grade d’Officier de la Confrérie de la Marmite d’Or en 2013. Cette année, la charcuterie est mentionnée dans le guide gastronomique Gault-et-Millau.

Ouest-France du 03 avril 2014